Le saule blanc soulage les rhumatismes

Saule blancBien que pouvant affecter des sujets de tout âge, les rhumatismes apparaissent le plus fréquemment après la quarantaine. Ces atteintes peuvent altérer la qualité de vie et provoquer des troubles extra-articulaires néfastes à la santé. C'est pourquoi on recommande une prise en charge dès les premières manifestations. Certains remèdes naturels existent et peuvent être efficaces si consommés à temps. Le saule blanc notamment, est un anti-inflammatoire réputé pour ses bienfaits sur les rhumatismes.

Rhumatismes, principales causes et symptômes

On appelle rhumatisme toute atteinte du système locomoteur. Ce terme regroupe plus de 200 pathologies affectant les os, les articulations ou les tissus conjonctifs attachés. De causes et de conséquences diverses, celles-ci ont cependant toutes en commun des signes osseux ou articulaires et peuvent dans certains cas, conduire à des lésions extra-articulaires.

Les causes les plus fréquentes de la maladie :

- Traumatismes et blessures

- Mouvements répétés, surmenage de l'appareil locomoteur

- Mauvaises postures

- Infections

- Pathologies auto-immunes, héréditaires, génétiques ou congénitales

- Tumeurs

- Perturbations métaboliques

- Troubles hormonaux

- Anomalie dans l'absorption des nutriments

- Défaut de minéralisation des os

- Mauvaise alimentation incluant notamment les régimes carnés, riches en gras et en sucre

- Mauvaise hygiène de vie (dont alcoolisme, surpoids et obésité)

- Intoxication à des métaux lourds

Selon la cause, les rhumatismes peuvent s'avérer inflammatoires. Ils peuvent également provoquer de grandes douleurs au repos ou à l'effort. Les cas d'atteintes articulaires conduisent souvent à des raideurs et à des déformations au niveau des articulations. Quant aux affections des os, elles provoquent dans les formes avancées des fractures spontanées dues à la fragilisation osseuse. Le rhumatisme peut, en outre, s'accompagner d'une fièvre et altérer l'état général.

Le saule blanc, un remède pour soulager les rhumatismes

Le saule blanc figure parmi les traitements efficaces dans la prise en charge des rhumatismes. Connue sous le nom botanique de Salix alba, cette plante sert de remède naturel depuis des millénaires. Son écorce, notamment, est utilisée dans diverses médecines traditionnelles pour faire baisser les fièvres et apaiser les douleurs. Certaines publications scientifiques ont aussi mis en avant ses effets astringents. Aujourd'hui, cette plante est surtout réputée dans la synthèse de l'acide salicylique, et de l'acide acétylsalicylique à l'origine de l'aspirine. Cependant, contrairement à ce médicament synthétique, l'écorce de saule blanc ne présente aucun effet secondaire et son utilisation est sans danger.

Certaines propriétés du saule blanc lui permettent d'être efficace en cas de rhumatisme :

Analgésique

La médecine traditionnelle, comme la science, reconnaît les propriétés analgésiques de cette plante. Elle serait à même de calmer tout type de douleur (1) : céphalées, règles douloureuses et surtout douleurs articulaires. La plante s'est, de plus, révélée efficace en cas de rhumatismes comme l'arthrose ou l'arthrite. Ceci est possible grâce à sa teneur en salicine et autres dérivés salicylés, ayant des actions analgésiques. Cet effet antidouleur est comparable à celui que peuvent apporter d'autres remèdes antirhumatismaux, comme l'harpagophytum.

Anti-inflammatoire

Outre ses propriétés antalgiques, le saule blanc agit également à la manière d'un anti-inflammatoire, comme l'harpagophytum. Il semble, en effet, que son efficacité à faible dose (pour calmer les douleurs) ne vienne pas uniquement des dérivés salicylés. Le saule blanc contient d'autres composés qui agissent de concert avec ces molécules : les flavonoïdes, qui sont des anti-inflammatoires. Ce qui explique, notamment, pourquoi la plante est efficace contre les douleurs d'origine inflammatoire.

Antipyrétique

Parmi toutes ses vertus médicinales, le saule blanc est réputé pour son effet fébrifuge. Dans diverses pharmacopées traditionnelles, il sert à faire baisser les fièvres, et ce depuis des siècles. Cet effet provient de sa capacité à faire baisser les températures et les inflammations. Son usage peut, dès lors, être intéressant lors de formes de rhumatismes associées à des fièvres.

Utilisation du saule blanc dans le traitement des rhumatismes

En traitement, la dose de saule blanc fréquemment préconisée varie entre 2 à 3 g d'écorce par jour. On conseille un apport quotidien de 60 à 240 mg de salicine, si usage de complément alimentaire à base d'extraits. Quel que soit le dosage, il est préférable de le répartir en 3 à 4 prises.

L'usage de ce produit est proscrit en cas de grossesse ou d'allaitement. On déconseille également sa prise en cas d'intolérance à l'aspirine ou d'ulcères des voies digestives.

Il est toutefois à noter qu'à la différence de l'utilisation des anti-inflammatoires de synthèse, l'effet du saule blanc n'apparaît qu'après plusieurs jours de traitement. Ce remède reste néanmoins plus sûr et présente moins d'effets secondaires que certains médicaments. Attention, son seul usage peut ne pas suffire, en particulier dans le traitement des rhumatismes. En effet, contrairement à l'harpagophytum, cette plante ne semble pas ralentir l'évolution des dégénérescences du système locomoteur.

Référence

[1] « Encyclopédie des Plantes Médicinales : Identification, Préparations, Soins.» Larousse. 2001.

 

 

NOTRE SÉLECTION
Harpagophytum sur Dynveo