Les feuilles de cassis contre les troubles inflammatoires

Les troubles inflammatoires surviennent suite à une perturbation du fonctionnement du système immunitaire. Ils peuvent affecter diverses régions du corps, mais les plus fréquemment touchées sont les articulations. Si l'harpagophytum est le plus connu pour traiter les rhumatismes, il s'avère que les feuilles de cassis sont aussi efficaces.

Différents troubles inflammatoires et leurs manifestations

Une réaction inflammatoire est une réponse normale de l'immunité consécutive à une attaque d'origine extérieure ou intérieure. Normalement, elle se crée, tend à croître progressivement, puis s'arrête lorsque l'agresseur n'est plus une menace pour la santé. En effet, il se produit des troubles inflammatoires lorsque l'organisme ne parvient plus à contrôler ce mécanisme.

L'inflammation peut alors engendrer :

  • Soit des pathologies. C'est notamment le cas des cancers, du diabète, des maladies cardiovasculaires et cérébrales ;
  • Soit devenir chronique. Elle va provoquer des changements au niveau de la structure du tissu affecté et des perturbations dans le fonctionnement des organes.

Les troubles inflammatoires peuvent se manifester de trois façons :

  • Les affections auto-inflammatoires qui se produisent lorsque des pathogènes s'attaquent aux tissus ou aux substances de l'organisme. Une réaction anormale de l'immunité déclenche alors divers symptômes, dont des crises de fièvre, des diarrhées accompagnées de douleurs abdominales. Il peut aussi y avoir une perturbation de la vue, un affaiblissement, une apparition d'éruption cutanée voire une insuffisance rénale.
  • Les pathologies auto-immunes qui sont dues à l'attaque des cellules saines du corps même par l'immunité. Une réaction inflammatoire anormale se dirige alors contre un organe ou une partie de l'organisme provoquant différents dysfonctionnements.
  • Les atteintes inflammatoires de causes indéterminées.

Effets des feuilles de cassis sur les troubles inflammatoires

Un bon nombre de plantes sont utilisées pour la prise en charge de troubles inflammatoires. Parmi celles-ci figure le cassis, et plus précisément ses feuilles (1). Celles-ci sont surtout préconisées en cas d'allergie ou d'asthme. Elles restent, toutefois, aussi réputées que la racine de l'harpagophytum pour leur action contre les atteintes rhumatismales. Ces pathologies regroupent les affections comme l'arthrite, dont l'arthrose et la polyarthrite rhumatoïde.

Les effets des feuilles de cassis lors de ce type de pathologie résident, d'une part, dans leurs activités anti-inflammatoires. Cette action s'avère même être plus efficace que celle que procurent les autres parties du cassis ou de leurs extraits. Ceci s'explique surtout par leur haute teneur en certaines molécules, dont des flavonoïdes. En plus de leurs propriétés antioxydantes et analgésiques, ceux-ci présentent aussi des vertus antiallergiques et anti-inflammatoires. Parmi ces principes actifs, on cite le rutoside et l'hyperoside.

D'autre part, les feuilles de cette plante renferment des oligo-proanthocyanidines. Ces composés actifs sont capables d'inhiber la production de substances qui sont à l'origine d'un processus inflammatoire et d'une réaction allergique. En agissant ainsi, ils permettent de limiter la survenue d'une inflammation et donc d'un trouble inflammatoire. L'avantage de l'utilisation de ces feuilles est aussi l'absence d?effets secondaires. Ceux-ci ne sont, pourtant, pas rares en cas de recours à des anti-inflammatoires de synthèse.

Conseils d'utilisation des feuilles de cassis

Dosage

Pour le traitement des troubles inflammatoires, la meilleure option est de recourir à des feuilles de cassis séchées. Dans ce cas, le protocole consiste à les infuser. Pour ce faire, laisser macérer 5 à 10 g de ces feuilles dans un quart de litre d'eau bouillante pendant 5 mn. Deux tasses par jour, avant les repas suffisent. Si vous ne disposez pas de feuilles sèches, il est possible d'en faire sécher à basse température (environ 50 degrés), au four. Par ailleurs, les bourgeons de cassis présentent les mêmes propriétés que ses feuilles. Ils peuvent dès lors aussi être employés à cet effet. Pour l'usage d'extraits fluides (1:1), la dose fréquemment prescrite est de 5 ml soit 100 gouttes, 2 fois par jour. Le remède est à mélanger dans de l'eau et à ingérer avant les repas. Le recours aux gélules devra tenir compte des conseils du fabricant. Mais en général, le dosage est d'une gélule le matin et une autre le soir.

Mesures de précaution

Le cassis et ses feuilles ne présentent à ce jour aucun danger connu sur la santé. Des mesures de précautions demeurent, toutefois, nécessaires à certains sujets. C'est le cas des personnes prenant des médicaments ou autres plantes ayant des effets diurétiques. L'utilisation de ce remède est, par ailleurs, proscrite en cas d'insuffisance rénale ou de troubles cardiaques. Il est, en outre, déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes. Ceci est notamment dû à l'inexistence de données claires pour ce qui est de ses éventuelles toxicités. De même en ce qui concerne ses réels effets sur la grossesse et les nourrissons.

Par ailleurs, les feuilles de cassis peuvent être associées à d'autres plantes pour une meilleure efficacité. Par exemple, pour le traitement de troubles inflammatoires affectant les articulations. Le produit peut être, par exemple, combiné à de la racine d'harpagophytum, à condition de bien respecter la posologie indiquée.

Référence

(1) ESCOP, « Monographs on the Medicinal Uses of Plants Drugs : Ribis Nigri Folium - Blackcurrant Leaf.» Centre for Complementary Health Studies, University of Exeter, United Kingdom, 1997.

 

 

NOTRE SÉLECTION
Harpagophytum sur Dynveo