Traiter les inflammations légères avec l'aloe vera

Aloe vera

S'il y a bien un point commun entre l'harpagophytum et l'aloe vera c'est les actions anti-inflammatoires de ces deux produits. La différence c'est que l'aloe vera est beaucoup plus utilisé pour traiter les inflammations cutanées, les inflammations du tube digestif alors que l'harpagophytum agit sur les inflammations articulaires essentiellement.

Présentation de l'aloe vera

L'aloe vera est une plante du genre aloe, réputée pour ses nombreux bienfaits thérapeutiques, dont le traitement des inflammations. Communément appelé aloès, son usage sur la santé remonte maintenant à des siècles. Il a, en effet, été utilisé dans diverses médecines ancestrales.

Aujourd'hui, cette plante est employée, tant par voie interne qu'externe, pour la prise en charge d'un bon nombre d'affections. Ses propriétés médicinales sur la peau demeurent, toutefois, les plus intéressantes. Le fait est qu'il s'agit d'un excellent remède contre les problèmes cutanés comme l'acné, les brûlures et autres lésions. Elle présente également des actions bénéfiques contre des pathologies comme le psoriasis, l'herpès, le lichen plan. Ce qui explique, entre autres, son utilisation accrue dans le domaine de la dermatologie et celui de la cosmétologie.

L'aloès doit particulièrement ses propriétés anti-inflammatoires au gel mucilagineux qu'il renferme dans ses feuilles. C'est, d'ailleurs, la partie de la plante la plus utilisée et qui ne présente quasiment aucun risque sur la santé. Il contient notamment, en plus de ses nombreux minéraux et vitamines, des acides aminés, composés phénoliques et polysaccharides. Le suc de la plante, quant à lui, de couleur jaune, constitue un laxatif naturel. Son usage nécessite, cependant, la prise de certaines précautions, car peut, en effet, conduire à d'importants effets secondaires.

L'aloe vera et son effet anti-inflammatoire

Les bienfaits thérapeutiques de l'aloe vera sont multiples, mais nous allons nous intéresser surtout à sa propriété anti-inflammatoire. Cette qualité lui confère la capacité de traiter diverses maladies. Parmi celles-là, il y a :

Les problèmes de la peau

L'une des propriétés du gel d'aloès est sa capacité à apaiser les rougeurs et inflammations liées aux problèmes cutanés. Il peut s'agir d'un coup de soleil, d'une infection bactérienne ou microbienne, ou d'un simple bouton d'acné. Ce remède est même capable de réduire les rides des peaux matures ou celles vieillies précocement. Ceci est dû à diverses actions qu'il peut exercer sur les tissus cutanés. Tout d'abord, ce remède réduit les réactions inflammatoires locales en soulageant les douleurs. Après, il hydrate la peau, sans toutefois la rendre grasse. Telle action peut contribuer à réduire les effets d'un dessèchement cutané et estomper les ridules.

Son application topique est aussi reconnue comme pouvant favoriser la production locale de collagène [1]. Cette protéine tend, en effet, à baisser avec le temps. Elle est pourtant cruciale non seulement pour garder la peau souple et élastique, mais en plus pour renforcer son film hydrolipidique. Cette barrière permet de la protéger contre ses agresseurs, à l'origine des rougeurs et inflammations.

En outre, le gel d'aloès possède la faculté d'accélérer le développement des nouvelles cellules cutanées. Son léger effet protecteur contre les rayons de soleil aide, par ailleurs, à réduire les actions néfastes des UV sur la peau.

Le mode d'utilisation recommandé pour profiter des bienfaits de l'aloès est d'appliquer directement son gel sur les zones enflammées. Opter de préférence pour une application chaque soir avant d'aller dormir sur une peau, préalablement bien nettoyée.

Les lésions cutanées

L'aloès est aussi capable de traiter divers types de lésions et de pathologies de la peau, pouvant déclencher une réaction inflammatoire. Parmi celles-ci, il y a par exemple les brûlures. Les bienfaits anti-inflammatoires du gel proviendraient, selon une publication, de sa fraîcheur [2].

Son application favorise, en outre, la guérison en accélérant la régénération des cellules. Il y a également les plaies et les infections cutanées comme le psoriasis. Des études affirment, en effet, que le gel de la plante présente une propriété cicatrisante et apaisante [3]. Son action contre les infections s'explique, quant à elle, par ses effets antibactériens et antiseptiques.

Pour utiliser ce remède, il suffit d'appliquer le gel d'aloès directement sur la zone à traiter de la peau. Plusieurs applications par jour peuvent être nécessaires selon le cas.

Les maladies inflammatoires du tube digestif

L'aloès présente certaines propriétés, bénéfiques pour la prise en charge des troubles digestifs d'origine inflammatoire. Il en est, entre autres, le cas des ulcères, de la colite ulcéreuse ou encore du syndrome du côlon irritable. Ces pathologies s'accompagnent souvent de réactions inflammatoires locales, causant d'importantes douleurs. La prise orale du gel va à apaiser les inflammations des voies digestives concernées, et donc soulager les maux. Il réduit, en plus les problèmes de flatulence, en cas de côlon irritable.

Ce remède est bénéfique en cas d'ulcères d'estomac, comme mentionné précédemment. Ses actions apaisantes et cicatrisantes en favorisent la guérison, tout en calmant les symptômes. Il est, en outre, capable d'améliorer la flore intestinale pour mieux résister aux différents agresseurs.

Le latex de l'aloe vera est, quant à lui, réputé pour son effet laxatif efficace pour la prise en charge d'une constipation aiguë. La dose prescrite est de 50 mg par jour. Il est à noter que ce produit de la plante ne doit surtout pas être utilisé de façon prolongée ou à forte dose. Il peut, en effet, conduire à diverses complications.

Autres maladies

Certaines pathologies, telles que le diabète, l'hypercholestérolémie et l'hypertriglycéridémie, sont source d'inflammation chronique de l'organisme. Ce qui peut conduire à l'altération de certains tissus, où se manifeste la réaction inflammatoire. Plusieurs études cliniques ont révélé que la prise orale du gel d'aloès peut améliorer le bilan sanguin chez des diabétiques et prédiabétiques. Des prises quotidiennes ont, en effet, permis de réduire le taux de sucre élevé retrouvé dans leur sang. Il en était de même chez des sujets obèses ou en surpoids. Une baisse des taux sanguins de cholestérol et de triglycérides a été observée. Ce qui a permis de prévenir une inflammation. Le traitement consiste en la prise avant les repas d'une cuillère du gel, à raison de deux fois par jour.

Les maladies inflammatoires à long terme, à l'instar de la maladie de Crohn, de la colite et de l'arthrite peuvent entraîner une baisse de l'immunité. En fait, notre système de défense est amené à produire sans cesse des cellules immunitaires. Ce qui l'affaiblit considérablement. Une étude soutient la capacité du jus d'aloès à améliorer l'immunité lorsqu'il est bu le soir juste avant de dormir. Un mois de cure est recommandé pour profiter de cet effet de la plante [4].

Au cours d'une autre observation scientifique, on a aussi remarqué que l'application de gel d'aloès est efficace dans le traitement de la parakératose séborrhéique [5]. Il s'agit d'une pathologie caractérisée par la survenue d'une inflammation du cuir chevelu.

Précautions d'utilisation

Le recours au gel pur d'aloès aussi bien par voie topique qu'orale ne présente, en général, aucun danger. Chez les diabétiques, cependant, une surveillance de la glycémie doit être effectuée tout au long du traitement à base de cette médication. La dose des médicaments classiques prescrits doit également être revue par un médecin. Il ne doit pas, en outre, être utilisé dans la prise en charge d'une plaie importante.

Pour ce qui est de l'utilisation du latex, elle doit être limitée aux constipations aiguës. La durée du traitement doit être brève et la dose journalière ne doit pas dépasser les 200 mg. Ce produit de l'aloès peut, en effet, conduire à de graves atteintes rénales et hépatiques. En cas d'intolérance, il provoque des maux de ventre et des diarrhées. Du sang peut être retrouvé dans les urines.

Références

[1] Chithra P, et al. « Influence of aloe vera oncollagen characteristics in healing dermal wounds inrats », Mol Cell Biochem. 1998.
[2] « Dossier : Aloe vera » National Center for Complementary and Integrative Health
[3] « Influence of aloe vera gel on dermal wound healing process in rat.» Toxicol Mech Methods. 2009.
[4] Balan J. et al. « Oral administration of aloe vera gel, anti-microbial and anti-inflammatory herbal remedy, stimulates cell-mediated immunity and antibody production in a mouse model.» Cent Eur J Immunol. 2014.
[5] Vardy A.D et al. « A double-blind, placebo-controlled trial of Aloe vera (A. barbadensis) emulsion in the treatment of seborrheic dermatitis. » J. Derm Treatment, 1999.

 

 

NOTRE SÉLECTION
Harpagophytum sur Dynveo